Pourquoi le tricot est surnommé le « nouveau yoga » en 7 points

Maman Yoga et tricot

Le tricot connaît un regain de popularité, aussi bien en France qu’au Québec. Notamment chez les femmes de 25-35 ans. Cette vague s’ancre dans une démarche de plus en plus étendue de créer soi-même (vêtement, bricolage, jardinage…) plutôt que d’acheter des produits fabriqués à la chaîne, de faible qualité. J’y vois aussi de nombreux parallélismes avec la pratique du yoga. Lisez plutôt !

 Yoguer ou tricoter réduit le stress, l’anxiété, les douleurs chroniques, la dépression. 

#1 Tricoter active les mêmes zones du cerveau que méditer. Pour rappel : la méditation est l’un des 8 piliers du yoga. Notre attention est appelée à se concentrer, ce qui permet au mental de s’apaiser, de se détacher des pensées parasites. Et un esprit clair, c’est aussi le gage d’une bonne santé. Car notre énergie peut circuler avec plus de fluidité et amener une détente au niveau physique.

#2 Tricoter nous ramène pleinement dans le moment présent. Essayez donc de faire votre liste de courses ou de penser à solutionner un dossier du boulot en tricotant ! vous m’en redonnerez des nouvelles. Je me dis que c’est ce qu’a peut-être fait Anémone en tricotant le gilet de Thierry Lhermitte dans Le Père Noël est une ordure … Telle est l’intention du yoga : développer notre qualité de présence. Avec ce plus du tricot qui, en nous amenant à être en contact physique avec la matière, nous ancre plus facilement pour les personnes qui ont tendance à « flyer » ou à s’endormir sur leur coussin de méditation.

# 3 Le tricot est un miroir très intéressant de nos tendances. Certaines personnes tricotent serré, d’autres plus lâche, révélant ainsi un aspect plus contrôlant ou plus apte au lâcher prise. Avez-vous peur de vous tromper en réalisant vote projet ? Sur notre tapis de yoga, il est commun de se demander si nous faisons «bien» la posture ? de créer ainsi une contraction mentale. Puis la compréhension que nous avons du tricot ou du yoga, des fibres ou de notre corps, nous amène dans de plus en plus de liberté et d’assurance.

# 4 Le yoga est intrinsèquement lié à notre créativité. Il nous amène à développer notre présence, ce qui crée un détachement de nos jugements et de nos peurs. Nous nous dé-couvrons de ces couches qui masquent notre nature véritable. Nous nous relions à nos désirs, à nos élans, à notre imagination avec de plus en plus de facilité. Le tricot nous amène à nous surpasser, à oser, plus ou moins progressivement, de nouveaux défis et de nouvelles créations. Les possibilités de réalisations sont infinies !

 Ils nous relient à notre nature libre et créative ainsi qu’à l’univers, à travers les frontières spatiales et temporelles. Ils nous permettent de développer notre confiance, notre autonomie et notre créativité. Et de nourrir avec sens et bienveillance notre être et la société. 

# 5 Le yoga, qui signifie littéralement « lien, union », nous relie ainsi non seulement à notre Soi, mais aussi à l’univers. Nous palpons concrètement notre relation à la Nature. Tricoter, c’est tisser des liens : entre les fils certes, et avec la nature, car les matières que nous travaillons sont issues des animaux (moutons, brebis, alpaga, lapin…), et des végétaux (coton, bois des aiguilles, fuseau, rouet…).

# 6 Le yoga et le tricot sont deux activités que l’on peut pratiquer seul, mais qui se transmettent socialement. Ils constituent des arts séculaires qui se perpétuent par la transmission orale et par la pratique. Depuis la nuit des temps, les femmes se réunissent autour des activités du tricot pour se partager leurs expertises en la matière ainsi que leur savoir sur l’histoire de leur lignée et de leur communauté. Ah tiens ! Comme en yoga ! Où l’enseignant transmet les techniques ainsi que l’essence du yoga et de la lignée. Ainsi, pratiquer le yoga ou le tricot nous relient à notre universalité, à ce lien souvent oublié et pourtant indélébile, qui nous unit à l’univers…

# 7 … et de participer avec conscience et concrétude à l’univers. Lorsque nous choissons de tricoter nos vêtements avec des matières nobles, réalisées dans le respect de la nature, nous nourrissons nos valeurs de sens, de respect de l’environnement, de non participation à une consommation qui nuit à l’épanouissement de la Nature et de l’Homme. Nous honorons le cycle de la vie, et transmettons amour, joie et créativité en tricotant pour nous et pour les autres. Lorsque nous pratiquons le yoga, nous nous positionnons comme des être engagés dans notre évolution positive, ainsi que dans notre contribution au bien-être de la planète. Lorsque nous développons notre paix et notre sourire intérieurs grâce au yoga, nous l’offrons à l’univers tout entier.

Pour moi, tricoter est devenu une méditation active qui nourrit aussi mon sens kinesthésique très fort et ma joie de créer et d’offrir. Qui me relie aussi à d’autres femmes avec qui nous partageons autour d’un thé, sur le tricot parfois ; sur nos réalités souvent. Je n’ai pas de jardin où je cultive mes légumes, mais tricoter est devenu aussi un acte socialement engagé, qui me permet de nourrir et d’exprimer mes valeurs et de les transmettre à mon fils. Simplement, naturellement, joyeusement !  

 Découvrez Les Petits Bonheurs de Maman Yoga : des cahiers mensuels numériques inspirants pour les mamans créatives et leur famille  : ici !

Les_Petits_Bonheurs_Maman_Yoga_Publication_Mensuelle

4 Comments

Leave a Reply