Le guerrier 2

Confiance et force intérieure 

Bonne rentrée ! Nous avons accumulé l’énergie du soleil et l’automne qui s’en vient nous invite à nous enraciner. À ramener cette énergie de feu, feu follet, dans notre centre et à nous reconnecter directement à la terre pour nourrir et fluidifier notre énergie vitale.
L’ancrage à la terre est effectivement fondamental : sur le plan physique, il nous assure la vitalité ; sur le plan émotionnel, la stabilité. Ce n’est donc pas un hasard (ça ne l’est jamais) si l’initiation au yoga met en vedette les postures debout.
En cette période de rentrée, nous pouvons nous sentir bousculée, voire étourdie, par la charge de travail qui souvent augmente, parallèlement au nouveau rythme des enfants à intégrer dans notre réalité. Les jours raccourcissent déjà de façon notable. Dans un tel contexte, les difficultés à gérer nos énergies, physiques et émotionnelles, pointent souvent le bout de leur nez.

 

Maman Yoga - Virabhadrasana2

 

Bienfaits 

La posture du guerrier 2 est très connue pour sa faculté à développer notre stabilité physique et mentale. Elle :

• renforce l’endurance et la force dans les pieds, les chevilles, les genoux et les hanches,
• dans les bras, les épaules et le cou ;
• développe la flexibilité des cuisses et les abdominaux ;
• renforce et tonifie les cuisses et les abdominaux ;
• augmente la confiance en soi et la force intérieure ;
• Irrigue les reins et aide à l’élimination des toxines ;
• stimule la digestion et soulage la constipation.

Précautions 

Si vous avez des fragilités dans les genoux, tenez la posture moins longtemps.
Idem en cas d’hypertension ou de problèmes cardiaques. Et dans ce cas, garder les mains sur les hanches.

Les femmes enceintes 

Voici une posture fondamentale de la pratique pré-natale. S’enraciner, puiser l’énergie vitale et fluidifier la circulation des jambes, nourrir l’énergie du périnée et du petit bassin. À partir du 5ème mois de grossesse, il est important d’activer le périnée lors de la posture. Vous pouvez également utiliser un ballon suisse ou une chaise pour soutenir votre posture.

Les enfants 

Le guerrier 2 est aussi très précieuse pour les enfants pour se centrer et développer la confiance en soi. Alors à partager sans modération avec eux en cette période de rentrée, souvent très défiante pour eux.

Une proposition Made in Maman Yoga, très à propos pour les femmes créatives, dans leur travail comme à la maison. À pratiquer, sans modération avec vos collègues et vos enfants !
Vous avez testé ? venez nous partager vos expériences et commentaires ! Et contribuer ainsi à l’arbre de vie de Rose Flash… et compagnie !

OM

Pourquoi le tricot est surnommé le « nouveau yoga » en 7 points

Pourquoi le tricot est surnommé le « nouveau yoga » en 7 points

Le tricot connaît un regain de popularité, aussi bien en France qu’au Québec. Notamment chez les femmes de 25-35 ans. Cette vague s’ancre dans une démarche de plus en plus étendue de créer soi-même (vêtement, bricolage, jardinage…) plutôt que d’acheter des produits fabriqués à la chaîne, de faible qualité. J’y vois aussi de nombreux parallélismes avec la pratique du yoga. Lisez plutôt !

 Yoguer ou tricoter réduit le stress, l’anxiété, les douleurs chroniques, la dépression. 

#1 Tricoter active les mêmes zones du cerveau que méditer. Pour rappel : la méditation est l’un des 8 piliers du yoga. Notre attention est appelée à se concentrer, ce qui permet au mental de s’apaiser, de se détacher des pensées parasites. Et un esprit clair, c’est aussi le gage d’une bonne santé. Car notre énergie peut circuler avec plus de fluidité et amener une détente au niveau physique.

#2 Tricoter nous ramène pleinement dans le moment présent. Essayez donc de faire votre liste de courses ou de penser à solutionner un dossier du boulot en tricotant ! vous m’en redonnerez des nouvelles. Je me dis que c’est ce qu’a peut-être fait Anémone en tricotant le gilet de Thierry Lhermitte dans Le Père Noël est une ordure … Telle est l’intention du yoga : développer notre qualité de présence. Avec ce plus du tricot qui, en nous amenant à être en contact physique avec la matière, nous ancre plus facilement pour les personnes qui ont tendance à « flyer » ou à s’endormir sur leur coussin de méditation.

# 3 Le tricot est un miroir très intéressant de nos tendances. Certaines personnes tricotent serré, d’autres plus lâche, révélant ainsi un aspect plus contrôlant ou plus apte au lâcher prise. Avez-vous peur de vous tromper en réalisant vote projet ? Sur notre tapis de yoga, il est commun de se demander si nous faisons «bien» la posture ? de créer ainsi une contraction mentale. Puis la compréhension que nous avons du tricot ou du yoga, des fibres ou de notre corps, nous amène dans de plus en plus de liberté et d’assurance.

# 4 Le yoga est intrinsèquement lié à notre créativité. Il nous amène à développer notre présence, ce qui crée un détachement de nos jugements et de nos peurs. Nous nous dé-couvrons de ces couches qui masquent notre nature véritable. Nous nous relions à nos désirs, à nos élans, à notre imagination avec de plus en plus de facilité. Le tricot nous amène à nous surpasser, à oser, plus ou moins progressivement, de nouveaux défis et de nouvelles créations. Les possibilités de réalisations sont infinies !

 Ils nous relient à notre nature libre et créative ainsi qu’à l’univers, à travers les frontières spatiales et temporelles. Ils nous permettent de développer notre confiance, notre autonomie et notre créativité. Et de nourrir avec sens et bienveillance notre être et la société. 

# 5 Le yoga, qui signifie littéralement « lien, union », nous relie ainsi non seulement à notre Soi, mais aussi à l’univers. Nous palpons concrètement notre relation à la Nature. Tricoter, c’est tisser des liens : entre les fils certes, et avec la nature, car les matières que nous travaillons sont issues des animaux (moutons, brebis, alpaga, lapin…), et des végétaux (coton, bois des aiguilles, fuseau, rouet…).

# 6 Le yoga et le tricot sont deux activités que l’on peut pratiquer seul, mais qui se transmettent socialement. Ils constituent des arts séculaires qui se perpétuent par la transmission orale et par la pratique. Depuis la nuit des temps, les femmes se réunissent autour des activités du tricot pour se partager leurs expertises en la matière ainsi que leur savoir sur l’histoire de leur lignée et de leur communauté. Ah tiens ! Comme en yoga ! Où l’enseignant transmet les techniques ainsi que l’essence du yoga et de la lignée. Ainsi, pratiquer le yoga ou le tricot nous relient à notre universalité, à ce lien souvent oublié et pourtant indélébile, qui nous unit à l’univers…

# 7 … et de participer avec conscience et concrétude à l’univers. Lorsque nous choissons de tricoter nos vêtements avec des matières nobles, réalisées dans le respect de la nature, nous nourrissons nos valeurs de sens, de respect de l’environnement, de non participation à une consommation qui nuit à l’épanouissement de la Nature et de l’Homme. Nous honorons le cycle de la vie, et transmettons amour, joie et créativité en tricotant pour nous et pour les autres. Lorsque nous pratiquons le yoga, nous nous positionnons comme des être engagés dans notre évolution positive, ainsi que dans notre contribution au bien-être de la planète. Lorsque nous développons notre paix et notre sourire intérieurs grâce au yoga, nous l’offrons à l’univers tout entier.

Pour moi, tricoter est devenu une méditation active qui nourrit aussi mon sens kinesthésique très fort et ma joie de créer et d’offrir. Qui me relie aussi à d’autres femmes avec qui nous partageons autour d’un thé, sur le tricot parfois ; sur nos réalités souvent. Je n’ai pas de jardin où je cultive mes légumes, mais tricoter est devenu aussi un acte socialement engagé, qui me permet de nourrir et d’exprimer mes valeurs et de les transmettre à mon fils. Simplement, naturellement, joyeusement !  

 Découvrez Les Petits Bonheurs de Maman Yoga : des cahiers mensuels numériques inspirants pour les mamans créatives et leur famille  : ici !

Les_Petits_Bonheurs_Maman_Yoga_Publication_Mensuelle

Carte inspiration : le passage de l’enfantement

Carte inspiration : le passage de l’enfantement

Lundi : le commencement d’une nouvelle semaine, d’un nouveau cycle… Je pense aux cycles de l’univers,  de la nature, des femmes : tous si intimement reliés. Aujourd’hui, en ce début de mois d’août, je vous invite à renouer avec cette réalité sacrée, pas toujours consciente, trop souvent niée, et pourtant si présente. Et à reconnecter en particulier avec le passage puissant qu’est l’enfantement pour toute femme qui devient mère. Retrouvons, défendons, honorons et transmettons la vie dans toute sa puissance et avec tout notre pouvoir ! OM

 

Cocologie # 3

Cocologie # 3

Le lait de coco

Voici le dernier volet cocoté de l’été : le lait de coco. Le lait de coco est un ingrédient très présent dans la cuisine asiatique (Inde, Thaïlande, Sri Lanka), africaine, polynésienne et des Caraïbes , autant dans les plats salés que sucrés. Il n’existe pas dans la noix : on le fabrique en broyant la chair de coco avec de l’eau bouillante.

Pourquoi Maman Yoga adore-t-elle le lait de coco ?

Il est très riche en fer …

100 grammes de chair de coco contiennent 3,4 g de fer, soit 1/5 de l’apport journalier recommandé pour une femme, 1/3 pour un enfant. Une tasse de lait de coco en contient encore plus ! Astuce : il est important de consommer de la vitamine C car c’est elle qui permet de fixer le fer dans l’organisme. Ces aliments sont particulièrement riches de cette vitamine : cassis, kiwi, fraise, agrumes, groseille, papaye frais ;  citron frais ou en zeste, persil frais, poivron, chou rouge et chou-fleur crus, chou de Bruxelles cuit.

… et en minéraux

Il est également riche en potassium et en phosphore, et constitue une source de manganèse, cuivre, sélénium et zinc. Le lait de coco est donc un allié anti-fatigue à placer au sommet de votre liste. 

Il est bon bon bon… partout !

Son onctuosité en fait un élu pour remplacer non seulement le lait de vache  dans les smoothies, les gâteaux ou les crèmes glacées ; mais aussi la crème, dans les gratins ou les purées, par exemple. Il existe aussi de la crème de coco. Elle provient du lait qui a reposé et laissé ainsi remonter une substance dense en surface. Pour ma part, je trouve que le lait est déjà bien assez gras et onctueux !

Poisson, viande, légumes, fruits,… chaud, froid : pour le lait de coco, tout va ! Essayez-donc une purée patate-douce + lait de coco, un flan avec du lait de coco et de la poudre de coco avec les bébés et les enfants et vous m’en redonnerez des nouvelles ! Je l’utilise aussi beaucoup dans les soupes.

Quel lait de coco choisir ?

Le lait de coco est présenté en conserve ou en brique. Il existe aussi l’option allégée. Pour ma part, je préfère toujours les versions « originales » consommées avec justesse que les déclinaisons allégées…  Le lait de coco en conserve biologique se trouve facilement : c’est ce que je privilégie. Il existe un petit format de 160 ml qui peut être intéressant si vous faites une petite recette. Car ce lait est à consommer dans les trois jours suivant son ouverture. Il se congèle toutefois très bien si vous avez un surplus à garder pour plus tard.

Le cadeau 200% bueno !

Maman Yoga vous offre 2 recettes originales sans gluten et sans sucre raffiné. Enjoy !

Maman_Yoga_Recette_Sorbet_Coco_Framboise_Santé_Sans_Gluten              Recette_Gâteau_Coco_Pomme_Maman_Yoga_Santé_Sans_Gluten

Vous voulez tout savoir sur la noix de coco, lisez les articles sur l’eau de coco et sur l’huile de coco.

 

Carte inspiration : l’amour

Carte inspiration : l’amour

Bon LUNDI !

Aujourd’hui, je me sens inspirée par le mot «confiance». Je vous partage cette CARTE INSPIRATION comme un mantra à méditer cette semaine. Simplement, fermez les yeux. Prenez quelques instants pour vous établir dans le ressenti de votre respiration dans votre poitrine. Puis, dans cet espace, répétez intérieurement «l’amour, c’est le calme et la confiance.». Bonne semaine ! OM
#inspiration #mamanyoga #mantra #méditation #amour #calme #confiance