Les 8 clés de Maman Yoga pour un automne serein

Les 8 clés de Maman Yoga pour un automne serein

L’automne est une saison de transition qui peut facilement amener des déséquilibres émotionnels et nerveux, ainsi que de la fatigue. Je vous offre une trousse S.O.S. pour aider votre corps à s’adapter au changement saisonnier, cultiver votre vitalité ainsi que votre stabilité physique et émotionnelle.

S’ancrer : favoriser la marche dans vos déplacements, en plaçant votre présence dans vos pieds : ressentez consciemment le contact de vos pieds avec le sol. Dans votre pratique de yoga (asanas), favoriser les postures debout : l’arbre et les guerriers sont extraordinaires pour développer votre stabilité et votre ancrage. Ces asanas vous procureront vitalité et confiance, essentiels pour traverser les de l’automne. Et les ouvertures de coeur afin de libérer les émotions. Terminer toujours par un shavasana (allongée sur le dos, les jambes et les bras légèrement écartés, paumes de mains vers le ciel), pour quelques minutes d’intégration et de détente profonde.

Manger : de la nourriture chaude et/ou cuite (une a cuisson à la vapeur ou au four à température moyenne conserveront toute la richesse des nutriments). Éviter les surgelés et la junk-food : un conseil valable en tout temps, royal en automne. Éviter les aliments secs, acides et épicés. Favoriser les légumes de terre : pomme de terre, betterave (rouge et jaune), courges, carotte… et de couleur orange.

Respirer : pratiquer la respiration abdominale : «j’inspire, mon ventre se remplit d’oxygène, j’espère mon nombril revient vers mon centre.» Mettez l’accent sur l’expiration : prenant conscience de votre expiration et allongez-là afin de vider votre corps de tout le dioxyde de carbone généré par votre respiration. L’automne, c’est la saison du lâcher-prise. La saison de l’expiration !

Dormir : couchez-vous (plus) tôt. L’horloge de notre corps est liée aux rythmes de la nature. Les jours raccourcissent : pour le soleil et pour nous ! Si vous réussissez à vous discipliner pour dormir plus tôt le soir, vous en tirerez les bénéfices rapidement, physiquement et émotionnellement.

Réconforter : avant d’aller vous coucher, faites chauffer du lait de riz (non sucré) avec quelques gousses de cardamome. En boire une tasse chaude ou tiède. La cardamome est traditionnellement utilisée en Asie (Inde, Sri Lanka, Chine…) et aussi reconnue pour de grandes vertus dans le bassin méditerranéen depuis l’Antiquité, notamment pour ses qualités digestives, calmantes et antiseptiques.

Infuser : le scutellaire est une plante américaine que les Amérindiens considèrent comme un calmant, un sédatif et un tonique du système nerveux. Une ressource précieuse pour l’automne, qui suscite agitation émotionnelle et sollicite beaucoup nos glandes surrénales. Elle contribuera à un bon sommeil et un système nerveux apaisé. Infusion. Placer 1 à 2 cuillers à café de scutellaire séchée dans une tasse d’eau bouillante. Laisser infuser pendant 3 à 5 minutes. Prendre 3 tasses par jour. Convient très bien aux femmes enceintes et qui allaitent.

Diffuser : de l’huile essentielle de lavande, plante vedette pour l’anxiété, la nervosité, les insomnies, le dépression, les rhumatismes et les infections des voies respiratoires, entre autres… L’appareil à privilégier est un diffuseur par brumisation : on y place quelques gouttes d’huiles essentielles dans un réservoir d’eau. La brume générée diffuse l’huile essentielle en en gardant l’intégrité et elle humidifie l’air ambiant : un plus apprécié pour notre système respiratpire.

Masser : en ayurveda (médecine traditionnelle indienne) on utilise l’huile de sésame tiède pour calmer l’excès de «vata» (élément composé du vent et de l’espace). Le Vata est caractéristique de l’automne, d’où l’agitation nerveuse et la sècheresse cutanée et du système digestif qui se manifestent en cette saison. 1 à 2 fois par semaine, faites tiédir de l’huile de sésame bio non grillée et, dans votre baignoire avant la douche, massez votre corps en commençant par la tête. Portez une attention particulière à la tête, au ventre, aux cuisses, aux jambes et aux pieds. Pour les femmes enceintes, vous pouvez verser quelques gouttes essentielles de lavande dans une petite bouteille de sésame, préalablement chauffée, ou dans de l’huile de jojoba, et masser votre ventre. Se masser le ventre avec de l’huile permet aux tissus de se détendre sans créer de vergétures, de vous offrir de la détente et un contact nourrissant pour vous et votre bébé.

Image © A. Ayers

♥ Vous avez testé la trousse de Maman Yoga ? Partagez-moi vos commentaires.

Procurez-vous le guide saisonnier pratico-pratique : LES PETITS BONHEURS de Maman Yoga – VIVRE SEREINEMENT L’AUTOMNE. 75 pages richement illustrées, incluant des pratiques de yoga, des recettes, des conseils en ayurveda, des médecines douces naturelles, le conte à yoguer et plein de ressources à infuser dans votre quotidien pour toute la famille pour un automne serein.

Pour tout savoir sur Les Petits Bonheurs, cliquez ici : http://mamanyoga.com/petits-bonheurs/

LesPetitsBonheurs_Aut_2015

À la rencontre de notre Petit Soleil : la rate

peinture-le-soleil-a-epouse-la-mer

Baisse d’ensoleillement et d’énergie, période de mort et de deuil, le mois de novembre est plutôt spleen que speed. Un temps parfait pour vous reconnecter à votre rate : votre source de vie et de joie !

La rate est l’organe du système lymphatique situé sous le diaphragme et à gauche de l’estomac. La rate sert à détruire les cellules sanguines rendues inefficaces et à les évacuer vers le foie où elles seront éliminées par la bile.

Elle joue un rôle majeur au sein du système immunitaire, en fabriquant certaines de ses cellules.

La rate a aussi une fonction de purification du sang par l’élimination de globules rouges déficients, de stockage des plaquettes et chez le foetus, de synthèse des globules du sang.

 La rate et le corps éthérique

La rate est le siège du corps éthérique. Le corps éthérique anime le corps physique, c’est le corps de la vitalité, celui qui lie les différentes structures. il permet à l’énergie de circuler en nous. La rate absorbe une grande quantité de prana (particules élémentaires à la base de toute forme de vie) pour le redistribuer aux organes par l’intermédiaire des circuits énergétiques du corps. Elle permet donc à l’énergie vitale de nourrir les corps subtils et, par répercussion, le corps physique.

C’est cette rate qui, sur le plan subtil, est créée tout au long de la fabrication du foetus et qui est le premier organe à se dévitaliser, avant la mort du corps physique. Le corps éthérique, quant à lui, transforme l’énergie solaire en énergie directement assimilable par la rate.

La rate et la joie de vivre

La rate est parfois considérée, dans certaines traditions, comme un second chakra, tant elle a d’importance. Les Ésséniens l’appelaient le «petit ».

Ils avaient pour habitude de la revitaliser pour que le patient puisse retrouver toute son énergie. Le corps éthérique, quant à lui, transforme l’énergie solaire en énergie directement assimilable par la rate. Elle nettoie, régénère et produit les globules rouges. Le sang, associé à l’éther, est le véhicule de l’âme. La rate travaille donc sur l’âme et sur « l’état d’âme. »

Elle est associée à la joie de vivre en médecine chinoise. C’est l’organe du rire et de la joie. D’où l’expression : « Se dilater la rate. » Lorsque la contrainte s’installe, la joie de vivre se ferme.

La rate, située en face du foie, est en interrelation directe avec lui. Un fois surchargé, fatigué va tirer à vue sur la rate afin d’y puiser de l’énergie. À terme, cela peut amener un déséquilibre au niveau de la rate, amenant perte de vitalité et de joie. Inversement, une rate fatiguée va aller chercher l’énergie du foie.

La rate, roue de secours de l’organisme

La rate est utilisée par le corps pour se recharger de façon rapide.

Le corps, par des mécanismes d’absorption lents, va se recharger en absorbant l’énergie de la terre. La rate sera quant à elle utilisée en tant que roue de secours si un effort rapide doit être fourni. L’inconvénient, c’est que la rate va produire rapidement une énergie qui n’a pas eu le temps de passer à travers toutes les étapes de purification et de nettoyage prodiguées normalement par l’organisme.

La rate et le développement du foetus

L ’information de la vie première sur le plan éthérique semble venir de la rate.

Le corps éthérique anime le corps physique, c’est le corps de la vitalité, celui qui lie les différentes structures. Toute la structure du corps et toutes les informations nécessaires à la vie, proviennent d’une interaction entre l’atome germe et la rate, après quoi tout s’organise.

La rate et la maternité

Une grossesse défiante physiquement et/ou sur le plan émotionnel et psychique va drainer beaucoup d’énergie de la rate. Celle-ci est fortement sollicité lors de l’accouchement, qu’il soit par voie vaginale ou césarienne. Puis, les premières années de vie de maman exigeantes, tant sur les plans physique qu’émotionnel, entraînement souvent une fatigue de la rate.

La rate est un organe essentiel pour la régénération cellulaire. Il est donc primordial de la revitaliser, notamment dans les phases de notre vie où notre corps a été sollicité avec intensité, physiquement ou émotionnellement.

Par exemple: lorsque nous sommes sous tension depuis un certain temps, que nous connaissons des états de tristesse ou de désespoir, des gros deuils, que nous avons dû fournir des efforts physiques intenses, suite à une opération ou une maladie.

Revitaliser la rate, c’est retrouver toute son énergie, rallumer son soleil !

Maman Yoga Soins Egypto Esséniens

Maman Yoga vous offre le soin égypto-éssenien de la rate ici ! et des massages aux huiles essentielles, pour maman, et pour bébé ici !

Profitez de l’option à domicile pour bénéficier des bienfaits de ces soins dans le confort de votre maison !